Ensemble, nous avons beaucoup marché… dimanche, votons !

Notre marche au départ du RER

Ce soir, nous achevions donc notre campagne officielle… jusqu’au premier tour de l’élection législative. Et on n’aurait pas pu souhaiter mieux comme final : quel meilleur condensé de notre campagne que cette marche dans les rues de Vincennes, du RER à la mairie ! J’ai aimé notre air fier et déterminé et dans ces quelques cent visages présents ce soir, j’ai revu tous ceux avec lesquels nous avons marché depuis des mois.

De l’inauguration de la place du logement social à Vincennes début février à la Fête du Front de gauche, à l’école Michelet, au mois d’avril en passant par la (re)prise de la Bastille, le 18 mars, nous avons su mettre l’enthousiasme et le bonheur d’être ensemble au cœur de la politique.

Si nous voulons bien donner encore de notre temps et de notre capacité d’action – et, pour ma part, j’y suis bien sûr résolue – la dynamique du Front de gauche ne s’arrêtera pas avec cette « séquence » électorale. Pour l’heure, elle peut nous permettre de créer la surprise dimanche soir… Surprise, en tout cas, pour celles et ceux qui ont voulu réduire le Front de gauche au talent d’un « tribun » quand nous sommes en réalité poussé-e-s par l’absolue conviction qu’il est possible de vivre autrement, pour vivre tou-te-s mieux.

Dans la rue du Midi

Il faut croire pour voir, nous disait le chanteur des Quilapayun mercredi soir. A quelques heures du scrutin, je crois pouvoir dire que, dans cette campagne, nous n’avons ménagé aucune force pour faire exister une gauche populaire et citoyenne et porter nos colères, nos espoirs, nos rêves jusqu’à l’Assemblée nationale.

Il ne me reste donc plus qu’à vous inviter à faire, dimanche, le choix de cette gauche-là : pour battre la droite, changer vraiment et réussir à gauche !

 

 

 

Les commentaires sont fermés.