Blog en congé maternité

Dimanche 14 juillet, ma vie a connu une petite révolution puisque j’ai mis au monde un petit garçon. Depuis, les nuits sont courtes mais les heures comptent triple !

Aventure intime, dont je n’ai pas l’intention de faire étalage sur ce blog à vocation politique, le fait de devenir mère renvoie également à des questionnements universels et philosophiques (la responsabilité vis-à-vis d’un autre que soi, les raisons qui poussent à devenir parents, les valeurs transmises par l’éducation…) mais aussi politiques.

Je pense à la possibilité, pour une femme, de concilier ses engagements personnels, professionnels et militants ou encore à la mise en oeuvre de la parité dans les tâches domestiques… A la maternité, je me suis lancée dans la lecture du livre d’Elisabeth Badinter, « Le Conflit : la femme et la mère ». Si je n’en partage pas toutes les conclusions, cet essai a eu le mérite de poser les bonnes questions, à l’heure où le naturalisme, remettant à l’honneur le concept d’instinct maternel, sert trop souvent de prétexte pour renvoyer les femmes a la maison. J’y reviendrai sûrement dans ces lignes.

Mais, pour l’heure, les semaines qui viennent seront consacrées à la découverte de la vie à trois, aux petites joies et aux grands bonheurs que procure l’arrivée, dans notre existence, d’un petit être qu’on a voulu d’amour. Je déclare donc ce blog en congé maternité et je souhaite à mes lecteurs et lectrices un bel été en ayant, comme chaque année, une pensée particulière et solidaire pour celles et ceux, malheureusement de plus en plus nombreux, qui ne prendront pas la route des vacances.

Les commentaires sont fermés.